Livraison Offerte à partir de 50 euros d'achat !! (France Métropolitaine)

Comment préparer sa sortie Freeride en Snowboard ou en Ski ?


Le Snowboard ou le Ski Freeride ne veut pas dire sortie à l'arrache ! Comme tous les sports extrêmes, les sports de glisse, nécessitent impérativement de se préparer avant une session hors du domaine skiable ! Même les Pros Riders, les Xavier Delerue, ou les Candid Thovex repèrent les lignes, les conditions, la qualité de la neige, ascension du pic, et autres paramètres pour rentrer sur deux jambes au chalet ! 

Cette année pas de remontées mécanique en France, alors on sort des sentiers battus et on trouve les chemins non balisés !

Nous allons voir ici les points les plus importants, et vous donner quelques Tips pour être prêts à vous initier au Freeride, ou à compléter certaines connaissances déjà acquises. 

Freeride en Ski de Randonnée, ou Splitboard nous voilà, fini les pistes damées en route pour les glaciers ! 

C'est une photo de montagne enneigée sans remontée mécanique avec de la poudreuse et des rochers. La neige est abondante parfait pour le freeride ou le ski de randonnée.

Connaître la météo et la montagne en Freeride !

La Météo et le terrain ! Point très important pour une session Freeride d'exception ! 

Même les bords de pistes de domaine skiable sont exposés aux risques d'avalanches.

Pour analyser la météo en montagne vous avez plusieurs choix  : écouter les anciens, ou regarder sur des sites prévisionnels et d'analyses en temps réel. 


Analyser la météo avant une sortie Hors-piste


Nous chez Saïmiri-SB, on préfère regarder les conditions de ride sur Snow Forecast ! 

Dessus, tu auras les Infos :


- Sur les Stations de skis du monde entier.

- L'enneigement prévu sur 6 jours en cm.

- Le vent en kilomètre/heures et la direction.

- La température Moyenne/Haute/et basse de la journée.

- Et le niveau de gel en altitude. 


Il te fournira également l'enneigement en bas et au sommet de la station ainsi que les 7 derniers jours météos. Tu as même des renseignements sur la qualité de la neige (lourde ou légère).

Bref, le début de l'aventure commence ici ! Tout cela de Courchevel à Verbier, mais aussi la Meije en passant par les spots japonais de Freeride notamment sur l'île d'Hokkaido.

Il y a quelques connaissances de plus à acquérir pour sortir des pistes de ski

Tout d'abord la direction du vent que tu as pu observer juste au-dessus ! Il faut savoir qu'une face exposée au vent à tendance à bien moins retenir la neige, donc il se peut que les 40 centimètres annoncés au sommet ne soient que 20 centimètres du côté venteux.

Le deuxième point, est que ce même vent peut créer une plaque sur l'autre face du sommet. Pour rester en sécurité le mieux pour une première évaluation, c'est de la faire avec quelqu'un qui connaît un minimum la montagne.

Ensuite, grâce à la connaissance des dernières chutes de neige, tu pourras savoir si la couche de neige que tu vas Rider est sensible ou stable !

Il est important de savoir si la plaque précédente ne va pas décrocher lors de ton passage à la montée, et lors de la descente. N'hésite pas à te renseigner auprès de Riders confirmés de la station, ou de te rendre à l'accueil ESF de proximité par exemple, ou même prendre un guide de haute montagne pour t'accompagner. 


Comment choisir la ligne que l'on veut Rider !


Maintenant que tu as quelques bases pour choisir le jour et le moment où tu vas dévaler la pente, et faire tes plus belles courbes. Il faut que tu sache OÚ tu vas attaquer la montée, sur quelle face ? Et où tu vas descendre le sommet vierge de toutes traces de spatules en toute sécurité !


Comment repérer une ligne en Freeride ?


Pour ça, chez Saïmiri-SB, on est fan de Fatmap

Fatmap te sera extrêmement utile pour repérer ton champ de poudreuse ou encore pour découvrir un couloir bien raide du Mont Blanc, cette application te permettra de commencer le repérage avec une cartographie très détaillé et mondiale des spots en 3D ! 

Tu pourras ainsi voir :


- Les Inclinaisons 

- Amas Rocheux et Crevasses

- Les pics 

- Les Sorties 


Et ainsi te faire une idée très précise de la ligne de poudreuse que tu veux manger ! Par la suite, n'hésite pas à te rendre au pied du spot que tu veux Skier pour te rendre compte du défi.


Comment rester en sécurité lors d'un hors-piste ?


Important  : les No Fall Zone


Pour choisir ta ligne, tu dois prendre en compte ce que l'on appelle les "no-fall zones" (les zones où ne pas tomber, en bon français), où la moindre erreur serait fatale. 

Dans ces Zones, aucune erreur n'est permise ! 

Il faudra rester prudent(e) sur la vitesse et les virages, pour ne pas te retrouver dans une zone ou un couloir que tu n'as pas choisi, ou pire tomber dans une crevasse, car tu n'as pas eu le temps de te mettre sur les carres de ton snowboard. De plus, tu auras le temps de prendre la température de la zone ; partie verglacée, pics de glace, débris d'avalanche, falaises ou arbres ! 

C'est une photo d'un skieur en hors-piste avec des skis de randonnée en train de faire un virage dans la neige sur le sommet d'une montagne.

QUEL MATÉRIEL PRENDRE ET COMMENT L'UTILISER EN CAS D'AVALANCHE ?

Connaître le matériel qu'il faut avoir lors d'une sortie poudreuse est un précieux atout. Mais attention; avoir le matos, c'est bien, savoir comment s'en servir, c'est mieux ! 


Quel est le matériel minimum requis pour le Freeride ou Free Touring ?

On ne va pas passer par quatre chemins, le minimum, c'est le MINIMUM ! Il nous manque une pelle on ne part pas, tout simplement parce que quand on a son pote sous 3 mètres de neige, ce ne sera pas le moment de lui demander de prêter sa pelle ! 


- Le DVA, le Détecteur de Victimes en Avalanches. Il faut en avoir un par personne, le faire réviser si ça fais quelque temps que tu le possèdes et ne pas hésiter à changer les piles.

- La Sonde, le principe est simple une fois que vous êtes au plus proche du DVA émetteur, il vous faudra plonger la sonde dans la neige dans la  zone repérée par votre DVA pour trouver la victime et connaître la profondeur à laquelle creuser.

- La Pelle, et là il faudra se mettre à creuser au plus vite et tout donner. On rappelle qu'après 15 minutes les chances de survie chutent de près de 80% .

-Sac à dos, spécialement conçus pour le hors-piste, tu pourras y mettre tout le matériel nécessaire.


Le Gros plus (qui ne fait pas partie du minimum, mais quand même) :


- Sac Airbag, le prix des sacs et recharges sont élevés, c'est sûr ! Après à quel prix évaluer sa propre vie ? Les chances de survie en avalanche augmentent significativement ! Dans certaines stations, il est possible de louer ce type de matériel.


Le Petit plus qui fais la différence ! 


- Choisir des vêtements bien chauds et surtout respirants, car lorsqu'on est humide sous sa veste, on prend froid ! Nous vendons des Hoodies 100 % Coton bio tout doux pour les sessions snowboard remplies de Peuf ! Ou encore pour se poser après une session de qualité au coin du feu, avec un petit vin chaud, génépi ou chartreuse.


Comment utiliser le matériel de secours en avalanche pour freerider

L'ANENA propose des formations au secours de victime aux avalanches. Certaines stations organisent des événements sur le sujet. Lors de votre achat de matériel, vous pouvez demander un exemple par le vendeur, qui, s'il a un peu de temps et de connaissance sur le sujet, se fera un plaisir de vous montrer. Vous pouvez également obtenir des informations auprès de l'ESF.


Point Important ! 

Toujours essayer en condition réelle le matos que vous avez acheté pour comprendre le fonctionnement en temps de crise ! La répétition sera votre meilleure alliée ! 


Avec qui partir faire une session poudreuse freeride ? 

Ne jamais partir seul ! Ne pas sortir des pistes à 10 non plus ! 


La bonne quantité de Freerider pour partager un hors-piste est de 3 à 5 personnes, pas de trop pour éviter la surcharge sur la couche de neige. Et assez pour venir en secours les uns des autres en cas d'avalanche. Un petit conseil, on ne part pas en même temps sur la ligne du hors-piste, le risque est de se faire emporter tous en même temps ! 

Descendez un à un; à l'arrivée, on attend ceux qui descendent en gardant un oeil sur eux pour pouvoir repérer leur position lors d'un éventuel ensevelissement. Ceux qui sont en haut attendent jusqu'à ce que la personne devant ai terminé sa descente, et seront les plus rapides à pouvoir atteindre la zone en aval où les victimes seront prises au piège d'une avalanche.   


Nous rappelons encore une fois que le Ski et le Snowboard Freeride ce n'est pas savoir descendre une piste rouge ou noire. Le ski de piste n'a absolument rien à voir, le positionnement sur les spatules n'est aucunement le même. On va se mettre plus sur les talons en Ski, et sur l'arrière en Snowboard afin de flotter sur la poudreuse. Le matériel et la condition physique ne sont pas les mêmes que pour le ski de piste ou le ski freestyle. Ce n'est pas une balade sur le front de neige.



Une photo d'un snowboardeur spécialisé en freeride faisant une courbe qui fait voler de la poudreuse en quantité, on le voit en splitboard sur l'arrière de la planche afin de ne pas tomber.

Après toutes ces mises en gardes et informations importantes sur le freeride et/ou le free-touring, c'est probablement l'une des meilleurs sensations dans le snowboard que de dévaler, de la neige fraîchement tombée, légère et vierge !

Maintenant fais un tour sur notre site internet Saïmiri-SB et prépare ton itinéraire pour prendre ta dose d'adrénaline ! 


Article par : THE ART OF SHREDDING 

SAÏMIRI-SB



Saïmiri-SB, c'est avant tout une marque de vêtements créée et designer par des Riders pour des Riders ! Viens donc découvrir nos T-Shirt, Pull et Hoodie 100 % coton bio et imprimé en France. Tu ne seras pas déçu ! 


Nos Best sellers

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés